4 min.

Comptabilité, Gestion

Pourquoi valoriser la contribution de vos bénévoles ?

Date de publication : 09/12/2022

#Article

Bastien Thiery

Depuis le règlement comptable ANC 2018-06 de 2018, les associations et autres organismes à but non lucratif doivent comptabiliser dans leurs comptes annuels la contribution de leurs bénévoles à la réalisation de l’objet de l’association.

Afin de valoriser le bénévolat, il convient de rassembler deux éléments :
–        Le temps passé par vos bénévoles
–        Le taux horaire de vos bénévoles

Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre afin de sensibiliser l’ensemble des bénévoles de votre association à cette démarche.

Collecter le temps passé des bénévoles

Pour ce point, il convient de se reposer sur le fonctionnement de votre association. Demandez-vous si votre association fonctionne à l’aide d’évènements (exemple : un orchestre) ou bien si elle a un fonctionnement en continu (exemple : une pratique sportive). De cette distinction, deux modèles sont envisageables :

  • Pour les activités à récurrence (hebdomadaire, mensuelle), il faut identifier les bénévoles participants à cette récurrence et déterminer le nombre de récurrences sur l’ensemble de l’année.
  • Pour les activités à évènement, il faut identifier l’ensemble de vos évènements et le temps passé avant, pendant et après. Pour chacune de ces phases, vous pourrez identifier un nombre d’heures et le nombre de bénévoles y participant.

En séparant la récurrence et les évènements ponctuels, vous obtiendrez une masse d’heures proche de l’ensemble des contributions de vos bénévoles. Afin de valoriser les heures recensées, vous devez appliquer un taux horaire correspondant à l’apport de vos bénévoles.

A voir :
Regard d’experts :
L’abandon de frais par les bénévoles

Le ou les taux horaire(s) pour valoriser la contribution des bénévoles

Le taux choisi pour valoriser les contributions volontaires doit être le plus représentatif de l’apport de vos bénévoles. Pour valoriser le bénévolat, vous pouvez procéder à diverses valorisations, comme une valorisation globale, une valorisation par activité ou encore une valorisation par bénévole :

Les taux horaires pouvant s’appliquer sont :

Selon le taux utilisé, vous avez la possibilité de distinguer une valorisation nette ou une valorisation brute, c’est-à-dire en prenant en compte les cotisations sociales patronales. Valoriser le bénévolat en prenant en compte les cotisations sociales peut être intéressant si vous avez pour projet de procéder à un recrutement ultérieurement par exemple.

Les moyens à votre disposition pour mettre en place une démarche de valorisation du bénévolat

Afin de valoriser les contributions de vos bénévoles, il est nécessaire d’actionner certains leviers :

  • Lever la contrainte : il ne faut pas percevoir la valorisation du bénévolat comme une contrainte pour vos bénévoles ou votre organisation mais un apport. Elle vous permet de se rendre compte des ressources de votre association. Pour cela, il est possible de proposer un comparatif entre l’ensemble de vos ressources.
  • Du travail supplémentaire : il est nécessaire de s’appuyer sur l’organisation existante de votre association afin de valoriser les contributions volontaires, utiliser les outils à votre disposition (exemples : planning, feuilles de présence, etc.).
  • Avoir un référent : afin de faciliter la collecte des données, vous pouvez nommer un référent. Son objectif sera d’accompagner les bénévoles ou la direction à collecter les données et lever les freins de cette obligation légale.

De plus, vous avez à votre disposition différents moyens pour vous accompagner ou vous faciliter des travaux :

A voir :
Regard d’experts :
Valoriser ses contributions volontaires en nature

Exemple de valorisation du bénévolat

Une association sportive propose des heures de soutien scolaire aux enfants de la ville.

En observant l’association, on constate qu’elle est constituée de 2 activités :

  • Le soutien scolaire
  • La pratique sportive

Pour valoriser le bénévolat, il est nécessaire de bien distinguer les deux activités. Il faudra identifier les bénévoles participant à chacune d’entre elles, décompter le nombre d’heures par bénévole et enfin identifier les taux horaires applicables.

Par exemple, Mr X participe au soutien scolaire tous les mercredis après-midi pendant 2h puis il met en place un entraînement pour la catégorie U8/U9 du club de sport. Mr X est professeur de mathématiques au collège.

Pour synthétiser le bénévolat de Mr X, on peut faire la présentation suivante :

Enfin, Mr X est nommé chef de projet pour l’évènement annuel de notre association, le « Vide Grenier du Cœur ! ». Il a pour mission de réunir un maximum d’exposants et de collecter un maximum de dons pour les Restaurants du Cœur. Cet évènement demande des heures de travail en amont, une forte contribution des bénévoles au moment de l’évènement mais également une rétrospective de l’évènement passé. Pour cet évènement, le trésorier l’informe de l’obligation de valoriser les contributions volontaires et charge Mr X, en tant que chef du projet, d’identifier l’ensemble des heures consacrées par les bénévoles à sa réalisation.

Après la clôture de l’évènement, Mr X a décompté :

  • 4 réunions en amont de l’évènement de 2h, avec 5 bénévoles,
  • au moment du vide-grenier, 15 bénévoles étaient présents de 6h à 19h,
  • la présence de 10 bénévoles pendant 1h pour la réunion de clôture de l’évènement une semaine plus tard.

La contribution volontaire totale est de : 235 h x 11.07 = 2 601.45€

Dans notre exemple, nous avons bien distingué l’ensemble des temps par activité et identifié l’ensemble des temps consacrés par les bénévoles à la réalisation de l’objet de l’association.

Le plus : le CEC (Compte Engagement Citoyen)

Valoriser les contributions de vos bénévoles qui encadrent d’autres bénévoles au sein de votre structure peut leur permettre de profiter du CEC. Pour cela, ils doivent effectuer 200h au sein de la structure associative. La valorisation du bénévolat peut contribuer au suivi de ces heures et par ce biais, vos bénévoles encadrants pourront en bénéficier.

Vous pourrez également fournir à vos bénévoles des attestations selon les activités exercées et le temps passé. Elles pourront être réutilisées à l’avenir par vos bénévoles pour des demandes d’emploi afin d’attester d’une première expérience professionnelle.

A voir :
Regard d’experts :
Comment gérer les contributions volontaires en nature dans une association ?

Auteur(s) :

Bastien Thiery

Responsable client

Contactez notre expert

Voir d'autres articles

Partagez cet article
Vous aimerez aussi...

newsletter Newsletter

Recevez nos actualités et des invitations à nos événements

*

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d’information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Contact rapide
close slider

    Contact rapide

    * champs obligatoires


    Les données collectées marquées d’un * sont obligatoires et serviront uniquement pour répondre à votre demande. En savoir plus dans notre politique de confidentialité .